samedi 10 juin 2017

Chronique - Les Lutins urbains : le péril Groumf



Lutins Urbains: Le péril Groumf (tome 4)

Roman jeunesse

Auteur: Renaud Marhic
Maison d'édition: P'tit louis (collection: romans jeunesse)

Date de sortit: 2017
Nombres de pages: 187
Prix: 9€

Synopsis: On les croyait disparus à jamais, chassés de nos contrées par la modernité.Erreur ! On peut bien avoir construit des villes à la campagne, les lutins se sont faits urbains !Et ils n’ont rien perdu de leurs pouvoirs d’agaceries, tracasseries, et espiègleries….
On a volé le jouet préféré du pacha-héritier ! C’
'est en visite dans la Grosse Cité que le jeune prince du Pépettochistan a été dévalisé. Du coup, son père menace de déclencher la 3e Guerre mondiale si le responsable n’est pas retrouvé…. Voilà un travail pour Gustave Flicman. Car selon les autorités, aucun doute : encore un coup des Lutins Urbains ! De retour à l’'Université d'’Onirie, c’est pourtant un tout autre voleur que notre héros découvre… l'’étrange coupable et son complice, Le Troll, ne tardent pas à quitter la ville. En voiture Simone ! Gustave décide de suivre le duo. Il ne sait pas que l'’attend le plus fou, le plus périlleux des voyages qu’il n’ait jamais imaginé….


Mon avis: Premièrement je tiens à remercier l'auteur de m'avoir envoyé son livre, et de m'avoir fait confiance,pour la deuxième fois, pour lire et chroniquer son livre. Alors ça dit vous savez peut être déjà mon avis sur les tomes 2 et 3, je les avaient juste adorer, agréable à lire, très drôle et nous transportant dans un monde à la fois familier mais en même temps magique. Mais le point fort de ces livres est vraiment l'humour avec notamment les petits «psssit». Vous ne connaissez pas les «psssit» ben allez lire les livres. Non je rigole, vous devez allez lire les livres mais avant je vais vous expliquer brièvement ce que sont les «psssit» ce sont des genres d'annotations de l'auteur en bas de page, certaine fois elles sont sensé logique tout ça, puis des fois l'auteur nous raconte des trucs hors sujet ou nous racontes des petites anecdote sur ses personnes, tout ça étant hilarant.

Donc comme vous vous en doutez en commençant ce livre je m'attendais a rire et je n'ai pas été déçu entre les «psssit» et les petites référence au marque déformé que fait l'auteur, surtout une qui m'a fait me questionner pendant toute la lecture du roman et même après, un pays s'appelle le «Pépettochistan», et j'hésitais sur le faîtes que ça vient des gâteau les Pépito, ou sur une ville que j'avais vus en histoire qui finissais pareil, résultat j'ai demandée à l'auteur et j'avais tort, je vous laisse devinez ce que ça voulais dire.;)

L'histoire avec Gustave est super, vraiment ce personnage est très attachant et ça m'arrive de me reconnaître en lui, il a cette façon de ne pas vouloir dire quelque chose mais de finir par le dire sans faire exprès, et le faite qu'il croît en tout, même en des lutins alors que beaucoup n'y croient pas. Les quelques apparition du professeur avec son apprenti sont géniales, les deux personnages son attachants et drôle. Mais contrairement aux tomes précédents ça l'a moins fait pour moi au niveau des lutins (là du Groumf) je n'ai pas réussi a les apprécier, le lutins l'accompagnant étant celui que j'aimais le moins n'a pas arrangé la chose. La lecture a tout de même était vraiment très bien, même si pour moi elle est un peu en dessous des tomes précédent, parce que j'avais adorer les lutins principaux (en plus on voit le nain jaune a un moment dans ce tome et lui je l'adore vraiment).


Je conseille tout de même cette saga a tout le monde, les petits comme les grands, les plus jeunes seront ravis de rencontrer ces lutins et ce monde, et les plus vieux pourront rire a des petites références que leur cadet ne comprendrons pas forcément.



samedi 13 mai 2017


Struck: Comment foudroyer sa réputation en un éclair.

«[…] parce qu'une vie qui n'a aucun sens sans ambition ni projet, sans rêves ni objectifs, n'est pas une vie qui mérite d'être vécue.»

Roman jeunesse.


Auteur: Chris Colfer
Maison d'édition: Michel Lafon
Date de sortit: 15 mai 2013
Nombres de pages: 370
Prix: 15,95€

Synopsis: Clover, c'est l'enfer sur terre. Et c'est dans cette ville perdue au milieu de nulle part que Carson est coincé avec sa mère, une déglinguée sous médocs. Il n'a qu'une chose en tête: s'échapper de là au plus vite pour l'université de Northwestern, et commencer une brillante carrière de journaliste. Seulement, pour y être admis, il doit créer un magazine littéraire.
Vaste entreprise que de motiver ses camarades qui ne s'intéressent qu'à l'écriture de textos! Une seule solution pour les impliquer dans le projet: le chantage. Qu'arriverait-il si le beau gosse du lycée apprenait que sa petite copine pom-pom girl couche avec le coach dans son dos? Ou que la première de la classe n'hésite pas à envoyer des photos d'elle nue à n'importe qui sur internet? Mais à force de jouer les corbeaux, Carson risque de se brûler les ailes…

Mon avis: Ce livre m'a été recommandé à mainte reprise par Alicia du blog Papillon Voyageur. Je voulais donc le lire, et je m'attendais à un super livre. Je n'est pas été déçu. L'auteur Chris Colfer que j'adore dans ces livres tel le pays des contes, a fait un super travail, parce qu'il a réussi a m'emmener dans son univers, qui était totalement différent de celui auquel j'étais habitué, il a réussi a me faire rire, et à me faire pleurer. Et je le dit maintenant haut et fort, a chaque fois que j'ai fermé un de ces livres, j'ai pleuré. Je sais comme ça ça paraît presque honteux mais voilà, je suis fragile.

Le personnage de Carson est juste génial, personnellement je me suis énormément attaché a lui, a certain moment je me suis reconnu en lui comme pour sa relation avec certaine personne par exemple, on se point de vue sur certaine choses, tellement que même si ce qu'il faisait ce n'étais pas bien, je me disais non c'est son avenir qu'il est en jeux, je pense que je ferais pareil a sa place (sauf que moi je n'arrive pas a garder un secret pour moi donc tout le monde les connaîtrons tous avant que j'ai le temps de faire du chantage…). Son humour est juste génial, j'adore ce genre d'humour avec le sarcasme depuis le personnage de Stiles dans Teen Wolf.

«Et comme si cette zone de guerre quotidienne n'était pas suffisante, les survivants pénètrent ensuite dans un lieu tout aussi toxique : le lycée, cette bonne idée concoctée par la société pour y parquer tout les jeunes naïfs, pubères et agressifs dans un même lieu, afin qu'ils puissent se tourmenter et se traumatiser les uns les autres. Bravo, la société ! Une riche idée.»

Ce genre de répliques sont justes tellement drôle. Mais même si au lycée il a cette ambiance, ce caractère, c'est aussi un personnage très touchant qui m'a fait monté les larmes aux yeux dans certaine scènes comme celle avec sa grand-mère, ou avec sa mère, ou bien encore avec son père (même si là j'étais plus énervée qu'autre chose). Le deuxième personnage que j'ai adoré c'est Malerie, la seul personne volontaire pour faire partie du journal du lycée, cette fille que les autres trouves bizarre à tout filmer. Et pourtant c'est dans son rôle à elle que je me suis le plus reconnu, non ne vous inquiétez pas je ne filme pas tout dans ma vie. Mais elle a se côté innocent, et je ne sais pas vraiment quoi, mais en tout cas je me reconnaît énormément en elle...Sauf que moi je raconterais tout ce que j’apprends a tout le monde, alors qu'elle elle sait pleins de chose mais elle ne le dit pas. C'est une enfant intelligente….

J'ai donc adoré ce livre, qui frôle le coup de cœur, mais qui pour moi a une fin trop horrible, je ne comprend pas (enfaîte si je comprend) mais vraiment l'auteur était-il obligés de nous faire ça a la fin! De me faire enlever ce petit sourire parce que j'étais trop heureuse, pour le remplacer des larmes, et me laissait couler en position fœtale dans mon lit…

En bref: Lisez ce livre il vaut vraiment le coup, les personnages sont très attachant, le personnage principale possède un super humour, mais en même temps est très touchant à certain moment, l'histoire en elle même est un mélange d'humour et d'émotions… Mais ce livre est juste horrible en même temps…

vendredi 14 avril 2017

Chronique - La saveur des bananes frites

La saveur des bananes frites


«Tu sais les hommes sont des voyageurs depuis toujours, dit Papa Nsoah. Et leur grande intelligence, c'est de s'adapter à tous les milieux. C'est à toi maintenant de t'adapter! Tu verras, surtout à ton âge, ce n'est pas si compliqué.»

Jeunesse

Auteur: Sophie Noël
Maison d'édition: Magnard jeunesse
Date de sortit: janvier 2017
Nombres de pages: 160
Prix: 11,90 €

Synopsis: Saraphina vit avec son grand frère Jude à Paris dans un foyer pour jeunes étrangers. Quand elle passe devant les grilles de la Cité Paradis et ses beaux appartements, elle ne peut s’empêcher de penser à une autre cité : celle où ses parents ont vécu avant sa naissance, en Haïti, et qu’ils ont dû fuir suite aux « grands combats ». Depuis, la vie ne les a pas épargnés : après la mort de leur mère, Jude et Saraphina ont dû apprendre à vivre seuls. Mais Jude semble profondément attaché à ses racines, alors que Saraphina, née à Paris, préfèrerait parfois les oublier.
Au quotidien, elle s’applique surtout à rendre la vie plus légère. Au collège, elle s’intéresse à tout ; au foyer, elle aide Jude autant qu’elle peut, et rit avec Malik, qui lui fait voir la vie en couleur.
Mais quand tout tourne mal, l’horizon du retour en Haïti se dessine peu à peu comme seul échappatoire possible. Comment Jude et Sara parviendront-ils à affronter cette nouvelle page de leur histoire ?

Mon avis: Alors tout d'abord j'aimerais remercier Babelio, et sa masse critique pour m'avoir envoyés ce livre. Cette lecture que je pensais assez fraîche et divertissante, a été beaucoup plus profonde que je le pensais. Le personnage principale qui est Saraphina (malgré mon incroyable soucis pour prononcer correctement son prénom) est très attachante, c'est une petite pré-ados de 11ans qui est en sixième, mais c'est le genre d'ados que j'adore, c'est une bonne élève assez sage mais qui vas quand même se mettre dans un pétrins pas possible. Elle et son frère mon beaucoup touché, ils ont perdu leur deux parents, ce qui est horrible, et ils se retrouvent à vivre ensemble, et je les admires pour ça, on a l'impression que Jude s'entend très bien avec elle, qu'il ne réagit pas en jeune homme de 18 ans qui se disputent tout le temps avec sa petite sœur, mais comme un mini-adulte. Et ça me désole presque, ils ont du grandir trop vite, tout les deux. Vraiment, je trouve que les personnages sont vraiment attachant et limite familier, que ce soit Malik le meilleur ami de Saraphina, que j'adore qui me fait énormément rire, et qui me fait pensé à des personnages comme le meilleur ami de Felicie dans «Ballerina». Les soirée dans la cave de leur immeuble, avec toute les familles et les histoires de papa Nsoah, donne qu'une envie, être là-bas avec eux.
Le départ à Haïti, et les descriptions de l'auteur, nous apportes une vision que je pense réel que l'on a pas forcément, personnellement j'aurais jamais imaginé tant de ''bidonville'' comme cité soleil, avec des cochons noirs qui se promènent tranquillement, et des enfants qui jouent dans un ruisseau au milieu de l'eau qui était dans nos toilettes au départ, et donc au milieu et avec des excréments… Les maisons colorés, étant seulement ceux des riches…


Je vous conseille énormément, cette lecture qui reste assez jeunesse et donc assez tranquille, mais qui vous feras voir la vrai vie de la plupart des habitants des îles comme Haïti. 

dimanche 11 septembre 2016

Vidéo : Bilan : French read a thon

Hey je vous retrouve pour une nouvelle vidéo, qui est le Bilan du French Read A Thon, vous pouvez trouver mon avis de Love Letters to the dead sur le blog aussi :) Et les autres viendront quand j'aurait le temps :)

lundi 29 août 2016

Week-end à mille !

Week-end à 1000

Hey, le week-end à 1000, c'était ce week-end celui du 26 août au 28 août, et ai-je besoin de vous expliquer en quoi ça consiste? Bon, je vais vous résumer, le week-end à mille est un challenge qui dure un week-end, ou le but est de lire 1000 pages. Il a été crée par Lili Bouquine .

J'ai donc participer à ce challenge (et vous?), et je vous annonce si j'ai réussi maintenant ou plus tard… Je vous laisse mijoter ''rire maléfique''.
J'ai donc commencer ce challenge, vendredi vers 19h30, avec ''Cyrano de Bergerac'' d'Edmond Rostand, si j'ai choisis ce livre c'est parce qu'il faisait aussi partie du challenge du Harakiri Livresque, et que donc ça m’aidait à finir ce challenge. J'ai finit Cyrano le lendemain vers 12h00, ce livre comporte 285 pages, et c'est une très bonne lecture, le fait que ça soit du théâtre le rend très rapide à lire. Cyrano est pour moi un personnage exceptionnel, il a inventé la punch-line au XIXéme siècle, cette manière de se moquer des personnes, de limites les contrôlait à certains moment, et la beauté de ses paroles, le rende spécial. Ce livre est à la fois triste, mais drôle, avec une romance. Un passages, ou il rabat le clapet d'un des personnages, en lui montrant les diverses façon dont il aurait pu se moquer de son nez m'a fait bien rire. Mais je développerais tout ça dans une chronique qui arriveras bientôt plus approfondie. J'ai continuer ce challenge avec ''Nuits d'Enfer au Paradis'' qui est un recueil de cinq nouvelle écrit par cinq auteurs différents qui sont: Stephanie Meyer, Meg Cabot, Lauren Myracle, Kim Harrison et Michelle Jaffe. Toute ces nouvelles parlent de créatures de la nuit, et c'est pour ça que je l'ai lu j'avais envie d'un livre ou l'ont retrouvé des personnages vampire, démon, … ça n'a pas manqué! J'ai énormément apprécié cette lecture, les deux premières nouvelles sont mes préférés, je les ai beaucoup aimez. La troisième m'a un peu moins plus, parce que j'aurais aimé savoir plus de chose, a un moment j'aurais voulu voir, malheureusement ça n'a pas été le cas… La quatrième est celle que j'ai le moins aimé, tout simplement parce que j'avais l'impression d'entendre ma mère me dire de ne pas adresser la parole aux inconnus, de ne pas monter dans leur voiture, de ne pas accepter leur nourriture...Et ça m'a dérangé, je n'ai pas réussi a faire abstraction de ça pendant toute la nouvelle. La dernière était aussi assez bien, mais moins que les trois premières. Et avec ces 3 nouvelles j'ai rajouté 358 pages au compteur.
Et vus qu'on en était à la deuxième pub d'Harry Potter quand j'ai finit ce dernier livre, j'en ai commencer un autre qui est ''Reviens-moi'' de Rachel Ward, j'ai lu une trentaine de pages, et ce livre est ma lecture en cour, je peux vous dire que c'est assez spécial, et je me languis de découvrir tout les mystères qu'il cache.
Ça fait un total de 680 pages, j'ai donc rater ce challenge encore une fois mais je ne suis pas trop déçu, vus que mon but était les 500 pages et que je n'ai lu que des romans. D'autant plus que ce fut deux très bonne lecture, que je ne regrette pas du tout d'avoir lu.
Et vous combien avez vous lu de page pendant ce week-end?
Pleins de Bisous <3

Brenda.  

mercredi 24 août 2016

Chronique - Ballerine

Ballerine


Jeunesse
Auteur: Sophie Flack
Maison d'édition: Scarlett (Panini books)
Date de sortit: 2013
Nombre de pages: 360
Prix: 16 €

Synopsis: Hannah Ward, 19 ans, est danseuse dans la prestigieuse école de danse de Manhattan. Elle s’épuise entre les répétitions, les spectacles et ses relations en coulisses relativement compliquées. Mais tout change lorsque Hannah rencontre Jacob. Jusque-là, elle avait toujours respecté la devise de l’école, « ne pense pas, danse », mais Jacob lui ouvre les yeux sur le monde extérieur. Hannah doit alors choisir entre continuer la compétition avec les autres ballerines dans l’espoir de devenir première danseuse, ou changer radicalement d’existence pour enfin vivre.

Mon avis: Ce livre était le plus vieux que j'avais dans ma PAL! Je l'ai acheté il y a au moins deux ans, sur un coup de tête parce que je cherchais des livres sur la danse. Mais rapidement je l'ai laissé, parce que j'avais peur, peur d'être déçu, peur de me trouver avec encore une de ces histoires clichés sur la danse. Je regrette de ne pas l'avoir lu plutôt mais en même temps je ne regrette pas du tout! Le lire pendant cette période de mi-été a été juste parfait, chaque année vers cette période la danse me manque, et là de me replonger dans l'univers de la danse j'ai moins senti ce manque.
Ce livre a déjà (même avant de le commencer) un gros point positif vus que l'auteur elle même a danser pendant de nombreuse année dans une grande école de danse classique, qu'est la New-York city Academy, rien que ça ! Du coup j'ai trouver ce qui était dit dans ce livre beaucoup plus vrai, que ce qu'on peut trouver dans d'autre livre de danse pour enfant. Mais ce n'est pas pour autant que je n'ai pas eus peur de tomber sur des clichés, connue de tous, qui sont faux…Par exemple j'ai eus très peur au début que Zoé soit «la peste» de l'histoire, alors que ce n'est pas le cas, c'est juste un esprit de compétition, c'est un personnage très attachant, que j'ai beaucoup aimé. Après en autre cliché sur la danse qu'on peux retrouver c'est tout les garçons sont gay. Et je trouve ça honteux parce que les garçons, juste parce qu'ils font de la danse classique, et qu'ils doivent porter des collants pour les représentations, deviennent gay! Et oui, on en retrouvait quelque uns (un principal) et les filles (ok, Zoé…) rigolait en disant que le copain de l'autre est gay, par exemple, mais voilà elle n'a pas foutu tout les garçons danseurs de cette histoire gay. Et je la remercie amplement.
Je vais énoncer de suite le plus gros défaut de ce livre selon moi : le triangle amoureux. L'auteur a essayé d'instaurer un sorte de triangle amoureux que je n'ai pas du tout aimer, et dont je n'ai pas vraiment comprit l'utiliter… Je m'en serait bien passer, mais malheureusement j'ai du faire avec, mais je pense que l'histoire aurait été beaucoup mieux sans se triangle amoureux. Je ne sais pas si je ne l'ai pas aimer, si tout simplement les triangles amoureux ce n'est pas mon truc, ou si j'en ai déjà vu tant que ça me gonfle maintenant, ou si celui là était particulièrement nul…
Maintenant que j'ai énoncé ce point négatif, je part pour une note plus joyeuse avec les point positifs du livre! Déjà je trouve que tout est très visuel, et visuellement beau, le décors de la compagnie, les costumes, les spectacles, tout! J'avais des étoiles dans les yeux à certains moment! En plus j'ai pu visiter Manhattan mentalement xD
Aussi non, j'ai beaucoup aimé les personnages, je l'ai trouver vrais, je veux dire ils n'étaient pas rendu idéaliste, ou vraiment méchant, je les ai compris je me suis attaché a eux...Ils étaient tous important, même ceux que j'aimais pas trop (malheureusement) mais sans eux l'histoire n'aurait pas été pareil.
Je voulais aussi vous parler vite fait de la fin, parce que j'en sort avec un sentiment complètement contradictoire… Envers le personnage enfaîte, parce que en même temps je l'ai comprise, mais d'un autre côté je lui en voulait beaucoup d'avoir fait ça! Je ne sais toujours pas comment je prend ça, presque un mois après l'avoir lu…
Je crois que je vous ai dit a peut près tout ce que je voulais vous dire :)


En bref: Je conseille ce livre a tout les fans de danse, que vous dansiez ou que vous soyez un simple spectateur vous trouverais votre compte, en plus de cela une très jolie romance est incluse. Si vous voulez un bon livre sur la danse, sans clichés et qui vous met des étoiles dans les yeux...Foncez !

samedi 6 août 2016

Chronique - Percy Jackson : Le voleur de foudre

Percy Jackson: Le voleur de foudre

Jeunesse, fantasy

«Elle a jeté un coup d'oeil à la corne de minotaure entre mes mains, puis elle m'a regardé de nouveau. J'ai cru qu'elle allait s’exclamer ''Tu as tué un minotaure!'' ou ''La vache, t'est trop fort!'', un commentaire de cette veine. Au lieu de quoi elle a dit: - Tu baves dans ton sommeil.»


Auteur: Rick Riordan
Maison d'édition: Albin Michel (collection Wiz)
Date de sortit: 2008
Nombre de pages: 424
Prix: 13,50€

Synopsis: Être un demi-dieu, ça peut être mortel.
Attaqué par sa prof de maths qui est en fait un monstre mythologique, injustement renvoyé de son collège et poursuivi par un minotaure enragé, Percy Jackson se retrouve en plus accusé d'avoir dérobé l'éclair de Zeus!
Pour rester en vie, s'innocenter et découvrir l'identité du dieu qui l'a engendré, il devra accomplir sa quête au prix de mille dangers.

Mon avis: Est-ce que je dois vraiment vous expliquer l'histoire de Percy, non je ne pense pas, si vous n'avez pas encore lu le livre je pense que vous avez au moins vus le film. D'ailleurs le film parlants en, quand j'ai vu pour la première fois le film, je l'ai beaucoup aimé, vraiment beaucoup! J'ai aimé me plonger dans ce filme qui narre l'histoire d'un garçon (Logan Lerman) qui se découvre demi-dieux, se film qui mélange la mythologie Grec/romaine (que j'adore) et le monde d’aujourd’hui, m'a instantanément plus. J'ai vu le deuxième dés qu'il est sortit, et j'ai eus énormément de peine d'apprendre qu'il n'y aurais pas de suite. Ces pour ça que depuis maintenant quelques année j'ai envie de me lancer dans cette saga, il y a bientôt un an j'ai acheté le tome 1 (aux éditions le livre de poche), et il y a à peut près un mois, voir deux j'ai trouver la saga entière dans une brocante. Ayant acheter tout les tomes je me suis dit qu'il fallait absolument que je lise le tome 1. Et j'ai donc commencé et je ne me suis plus arrêter, en même pas une semaine j'avais lu les cinq tomes.
Cette saga est un magnifique coup de cœur pour moi.

J'ai donc commencé ce tome 1 en croyant connaître l'histoire, mais les livres sont tellement diffèrent que c'est comme ci l'histoire n'était pas la même. On retrouve donc Percy et Groover, ces deux derniers vont devoir aller au camps des sang-mêlé (d'ailleurs Groover est le protecteur du jeune Percy), ah oui déjà ça jeune, Percy et les autres ont vers les 12 ans dans ce tome ci alors que dans le premier film, l'acteur fait plus penser à quelqu'un de 16-17 ans. Je me suis encore plus reconnu en les personnages, vus qu'ils étaient plus proche de mon âge.Et ils vont ensuite partir en quête pour retrouver et rendre l'éclair à Zeus avant le solstice, mais il n'est pas questions de perle comme dans le film, non pas du tout. Ma chronique vas être un peu beaucoup désordonné mais ces parce que ce livre m'a tellement plus sur tellement d'aspect… Je crois que je vais faire ça, je vais vous citer les différents aspect qui m'ont plus.
Déjà, c'était la première fois de ma vie que je prenais le soin de lire tout les titre des chapitres, ceux-ci sont juste hilarants, par exemple nous retrouvons: «Trois vieilles dames tricotent les chaussettes de la mort.» ou «Je deviens seigneur suprême des toilettes.» Et ça c'est deux que j'ai prit au pif dans le livre.
L'humour est énormément présent que ça soit en titre de chapitre ou dans les personnages, surtout Percy. Percy est un personnage que j'aime beaucoup, que ça soit par ça façon de faire, pour son caractère, son humour… C'est un héros qui est humain (ce qui est faux vus que c'est un demi-dieux, mais c'est une façon de parler), il n'est pas parfait, il a pleins de défaut, il a peur, est en colère pour des choses de la vie quotidienne… Mais je crois qu'après l'humour est l'histoire en elle même (le mélange mythologie/vie actuelle) un des plus gros points positif est: les personnages. A part Chronos (et un autre gars que j'ai détesté) il faudrait qu'on me donne le nombre de personnage que je n'ai pas du tout aimé par le personnage en lui-même, les personnages que je n'ai pas vraiment apprécié était méchant mais aussi non j'ai aimé tellement de monde que je ne serais pas capable de tous les citez, mais ils étaient tous tellement attachant! Bien sûr les personnages principaux telle que Percy, Annabeth et Groover étaient plus attachant vus qu'on les suivaient tout au long de l'histoire, mais pourtant je me suis énormément attaché à Chiron, Luke, les frères Alatir… Même les dieux, oui oui pendant la lecture des cinq tomes, je me suis attaché au dieux, à tout les dieux pour être précis, pas que à Déméter (''Tout ce qui pousse est en mon pouvoir'') mais bien en des dieux que je ne supporte pas d'habitude comme Aphrodite! (Je suis choqué moi même.) Vous vous rendez pas compte le nombre de personnage que j'aime.
J'aime beaucoup la mythologie, et j'ai fait du latin pendant 3 ans, et ma prof de latin est juste une pro pour raconter les histoires, donc comment vous dire que toute les histoires de la mythologie je les connaît (même si j'avoue que ma prof abusé un peu, avec des bruitages et tout…). Et en plus cette année on a retravaillé les dieux et tout, parce qu'on a fait une pièce de théâtre sur la mythologie, et comment vous dire que pas tant dans le premier tome mais globalement sur les cinq tomes, notre interprétation des dieux ressemblaient énormément à celle dans Percy Jackson. Ça m'a fait que plus aimé ce livre. Et les lieux dans lesquels ils vont sont juste magique aussi *-*

Les points négatif, il n'y en a pas. Voilà, voilà, je pense que vous avez compris comment ce tome 1 a été un véritable coup de cœur.


En Bref: Si vous n'avez pas encore lu ce livre,foncez-y! Cette saga est magnifique! Les personnages sont tellement attachant que j'en revient à pratiquement tous les aimer d'un grand amour. Le mélange de la mythologie au monde de nos jours est juste un parfait mélange, la pointe (ou carrément là le seau, ou le camion entier, ou…) d'humour qui est dedans, est juste tellement bien. Que dire, que dire, à part de le découvrir par vous même et de ne pas vous fié au film. 

Et vous l'avez vous lus, vus ? Que pensez vous de cette saga ?